glossaire-3Sociologue de renommée internationale, Michel Wieviorka est directeur d’études à l’EHESS et administrateur de la Fondation Maison des sciences de l'homme. Il a publié de nombreux ouvrages sur le racisme et l’antisémitisme. Il répond aujourd’hui à mes questions sur son dernier livre L’antisémitisme expliqué aux jeunes (Editions du Seuil).

1/ Peut-on parler d’une montée de l’antisémitisme en France actuellement ?
 La mesure quantitative de l’antisémitisme est délicate car certaines formes peuvent être à la hausse et d’autres en baisse. Je serai donc très prudent ici. Ce qui est certain, c’est que le phénomène se renouvelle : au négationnisme des années 80, par exemple, est venu s’ajouter le thème doublement fallacieux des Juifs qui seraient responsables de la traite négrière et de surcroit désireux qu’on la passe sous silence pour disposer du monopôle de la souffrance historique. De plus, les porteurs les plus actifs de l’antisémitisme contemporain se recrutent dans de nouveaux milieux. Qui aurait imaginé, il y a un demi-siècle, qu’un « comique, » Dieudonné, recruterait parmi ses fans, sur une base antisémite, et voisinant avec une partie du personnel du FN et de l’extrême droite : des personnes issues de l’immigration arabe ou musulmane ; d’autres d’origine

Fil de navigation