Une Mosquée à Carpentras

L’Union des Mosquées de France (UMF) a appris avec une extrême inquiétude qu’une mosquée, à Carpentras (Vaucluse), en cours de construction et en phase d’achèvement des travaux, a été la cible de tirs à balles réelles dans la nuit du dimanche à lundi 8 juin 2015 plongeant les musulmans de Carpentras dans l’angoisse et l’incompréhension.

L’Union des Mosquées de France condamne avec la plus grande vigueur cette attaque lâche qui a visé un lieu de prière et de recueillement à quelques jours du mois sacré de Ramadan.

L’Union des Mosquées de France exprime toute sa solidarité et apporte tout son soutien aux responsables de la mosquée visée et à l’ensemble des musulmans de la région PACA.

La mosquée du quartier de Robertsau

La mosquée est située symboliquement à mi-chemin entre l’église catholique et la paroisse protestante de la Cité de l’Ill. Une façon de poursuivre les échanges et le dialogue interreligieux qui a toujours été à l’œuvre à Strasbourg.

Le lieu de culte musulman était très attendu depuis la pose de la première pierre en mars 2012 puis du dôme en novembre de la même année. Trois ans plus tard, le 4 juin 2015, la mosquée du quartier européen de Robertsau sera inaugurée, quelques jours avant le mois du Ramadan. « En réalité, cela fait 20 ans qu’on attendait notre propre mosquée de centre -ville. C'est chose faite aujourd'hui », se réjouit Chaïb Choukri, président de l’Association Cultuelle des Deux Rives (ACDR) qui gère la mosquée et aumônier de la prison de Strasbourg.

Communiqué de presse

Objet

Dans le cadre de sa mission d’organisation des lieux de culte et de formation des cadres religieux et associatifs, l’Union des Mosquées de France lance un Appel à candidatures qui a pour objet le recrutement de candidats désireux de poursuivre une formation destinée aux Imams, Mourchidines et Mourchidates.

Communiqué de presse

L’Union des Mosquées de France (UMF) dénonce avec force et exprime sa profonde indignation face  à la décision choquante et condamnable du Maire de Béziers, Robert Ménard, de ficher les enfants de confession musulmane scolarisés dans les écoles publiques.

Tout en saluant l’ouverture d’une enquête sur cette affaire par le Parquet, l’Union des Mosquées de France doit malheureusement constater que ce  fichage qui rappelle des moments sombres de notre histoire a été ouvertement et publiquement revendiquée par ce maire dans un mépris total des lois de la République.

Les mots ont un sens

L’Union des Mosquées de France (UMF), qui salue les déclarations lucides, sereines et dignes des institutions religieuses catholiques de notre pays en réaction au projet d’attentats qui visait des églises franciliennes, déplore les dernières déclarations de certains hommes et femmes politiques, notamment celles du Député-Maire de Nice et ancien Ministre de la République, Monsieur Christian Estrosi. 

Fil de navigation