communique de presse

L’Union des Mosquées de France (UMF) exprime son soutien et sa solidarité avec le peuple Népalais meurtri par le séisme qui a frappé le Népal, ce samedi 25 avril, faisant des milliers de victimes et de blessés et causant des immenses dégâts.

L’Union des Mosquées de France qui élève des prières pour la mémoire de toutes les victimes et le prompt rétablissement pour les blessés, s’associe à la douleur et à l’angoisse de  nos compatriotes en attente de nouvelles de leurs proches au Népal et présente ses sincères condoléances à ceux qui ont été touchés par la mort d’un proche.

L’Institut Mohammed VI de Rabat

Le Maroc s’est doté, fin mars, d’un Institut destiné à la formation des Imams, des prédicateurs et prédicatrices. Nombre d’observateurs, des plus avertis de la chose religieuse, ne tarissent pas d’éloges et ne lésinent pas sur les superlatifs pour montrer le caractère élevé de la mission éducative de cet Institut et d’en souligner la dimension transfrontalière et internationale.

Lieu d’étude et de formation aux fondements théologiques de la religion musulmane, il est un rempart solide contre l’ignorance et l’intégrisme. Ouvert et accueillant il est l’expression d’une générosité et d’un effort incomparable du Maroc.

communiqué de presse

L’Union des Mosquées de France (UMF), horrifiée par les révélations liées au projet d’attentat déjoué ce dimanche 19 avril et au meurtre dont a été victime, le même jour, Aurélie Châtelain, mère d’une petite fille de cinq ans, réitère sa condamnation ferme de toute agression qui viserait notre pays et nos concitoyens.

L’UMF forme le vœu que l’arrestation de l’auteur présumé de ces faits abjects, puisse permettre d’en identifier les commanditaires et mettre hors état de nuire les éventuels complices.

Communiqué de presse

L’Union des Mosquées de France  (UMF) condamne avec la plus grande vigueur la profanation, ce mercredi 15 avril 2015, de plusieurs dizaines de tombes chrétiennes dans le cimetière Saint Roch de Castres .

L’UMF exprime son incompréhension et son indignation face à cette violation d’un lieu de mémoire et de recueillement et exprime sa profonde inquiétude face à la multiplication de ce type d’agression qui fait gravement injure aux valeurs de la République.

Communiqué de presse

La question de la formation des imams, objet de nombreuses déclarations volontaristes de la part des responsables musulmans comme des pouvoirs publics, a fini progressivement par s’imposer comme l’un des défis majeurs que doivent relever les musulmans de France.

Dans le cadre de leurs prérogatives, les pouvoirs publics ont proposé dès 2005 et entendent les consolider dans les prochains jours, des formations centrées sur le droit, l’histoire et la sociologie en complément aux divers cursus théologiques portés par des instituts musulmans privés. Ces derniers, par manque de moyens et de ressources humaines compétentes, ne parviennent pas à répondre à tous les besoins en la matière.

Fil de navigation