Communiqué de presse

L’Union des Mosquées de France dénonce et condamne avec force l’acte odieux et abject perpétré à Las Vegas faisant plus de 58 morts et 515 blessés.

L’UMF présente ses sincères condoléances aux familles des victimes et à leurs proches, souhaite un prompt rétablissement aux blessés et exprime son soutien total et sa pleine solidarité avec le peuple américain durement touché par cette terrible et meurtrière tragédie.

Communiqué de presse

L’Union des Mosquées de France condamne avec la plus grande fermeté l’attentat abject perpétré sur le parvis de la Gare Saint-Charles à Marseille faisant deux victimes. L’auteur, connu sous plusieurs identités pour des faits de droits commun, a sauvagement assassiné deux de nos concitoyennes avant d’être abattu par des militaires de la force Sentinelle.

Moussaoui

Mercredi 20 Septembre 2017 modifié le Mercredi 20 Septembre 2017 - 18:01

Les principales instances françaises représentatives du culte musulman ont refusé la mise en place par l’Association française de normalisation (Afnor) d’une "norme Halal" pour les aliments transformés. Elaborée à la demande de groupes industriels français de l’agroalimentaire, cette norme a suscité une levée de boucliers des institutions musulmanes de France qui dénoncent un opportunisme commerciale au détriment du respect des droits du consommateur.

Nouvel An 1439

A l’occasion du nouvel an hégirien 1439 correspondant au 21 septembre 2017, l’Union des Mosquées de France (UMF) présente ses vœux les plus chers de paix, de bonheur, de santé et de prospérité à l’ensemble des musulmans de France. L’hégire fait référence à l’émigration, vers le 16 juillet 622, du Prophète Muhammad - Paix et Salut sur Lui- ainsi que ses disciples, soumis à l’oppression et contraints, de quitter la Mecque pour rejoindre la ville de Médine.

communique de presse

L’Association Française de Normalisation (AFNOR) vient d’annoncer la mise en place d’une norme « Halal » élaborée, selon elle, à la demande d’industriels français de l’agroalimentaire en vue de faciliter l’exportation de certains produits. Elle déclare que la norme ne couvre pas la certification de l’abattage des animaux et ne concerne que les produits transformés incluant les conserves, plats préparés, charcuteries, confiserie, boulangerie.

Fil de navigation