Paris, 1 janvier 2015

Intervention de Mohammed MOUSSAOUI, Président de l’Union des Mosquées de France

Paix sur toutes les terres

Au moment où nous entamons cette nouvelle année 2015, nous avons tous le souhait et l’espoir qu’elle soit porteuse d’espérance, qu’elle soit une année de paix et de communion entre tous les peuples.

Notre sentiment d’être embarqués dans un même destin, rendu plus palpable par le nombre considérable d’interconnexions et de communications qui relient les peuples,  doit nous amener de plus en plus à nous rendre compte que nous devons franchir ensemble certaines étapes décisives et traiter en commun certains problèmes essentiels.

L’humanité bien qu’elle dispose depuis longtemps de nombreux textes, traités et conventions sur les droits fondamentaux qui reconnaissent à l’Homme sa dignité, sa liberté et la sacralité de sa personne, les évènements du siècle passé et de ces dernières années montrent combien l’écart peut être grand entre l’affirmation des droits et leur respect dans les faits.

La Paix n’est pas un acquis définitif, elle se construit jour après jour. Fragile, la Paix a besoin d’être préservée, protégée et consolidée.

 

Les conflits faits d’affrontements armés font des milliers de victimes, jettent des milliers de réfugiés dans des camps et poussent des milliers de migrants à risquer leurs vies. Pour l’année 2014, plus de trois mille victimes ont trouvé la mort dans la Mer Méditerranée : « On ne peut tolérer que la Mer Méditerranée devienne un grand cimetière ! » a dit récemment le Pape François !

 

Au moment où des extrémistes s’obstinent à dévoyer par leur barbarie le message de l’islam, religion de Paix, d’Amour et de Miséricorde, au moment où des individus  s’expriment avec violence et usent de toutes leurs forces pour exacerber les tensions et attiser les peurs, nous devons assumer avec persévérance notre rôle et notre mission de témoins : « Nous avons fait de vous une communauté éloignée des extrêmes pour que vous soyez témoins parmi les hommes et que le Prophète soit témoin parmi vous » (Coran : 2-143).

 

La première qualité requise pour la validité d’un témoignage est la présence effective du témoin. Parfois, par sa seule présence, le témoin peut changer le cours des évènements et faire en sorte que l’irrémédiable soit évité. Nous n’avons pas seulement pour mission de constater les faits, mais nous devons œuvrer pour les modifier dans le sens du bien. Ce rassemblement pour la Paix à l’initiative de la communauté Sant’ Egidio est une belle expression de ce témoignage. Que cette belle communauté trouve dans ce message un signe de reconnaissance et de gratitude pour tout ce qu’elle fait pour la Paix.

 

Le Pape François s’adressant aux Eurodéputés, le 25 novembre 2014, avait adressé un message d’espérance « fondé sur la confiance que les difficultés peuvent devenir des promotrices puissantes d’unité, pour vaincre toutes les peurs que l’Europe – avec le monde entier – est en train de traverser. L’espérance dans le Seigneur qui transforme le mal en bien, et la mort en vie », et un message d’encouragement pour se projeter dans un avenir « fondé sur la capacité de travailler ensemble afin de dépasser les divisions, et favoriser la paix et la communion entre tous les peuples... »

 

Ce message adressé par l’une des plus grandes références morales de notre époque doit être au cœur des préoccupations de toutes celles et tous ceux qui ouvrent pour éclairer et apaiser les esprits et les cœurs face à la peur et l’incompréhension qui peuvent naitre dans la confusion des conflits et des guerres des ignorances.

 

Bonne et heureuse année 2015,

 

Paix et Bénédictions soient sur nous tous.

 

Fil de navigation