logo umfL’Union des Mosquées de France (UMF) condamne avec la plus grande vigueur l’assassinat lâche et odieux dont a été victime un couple de policiers à Magnanville, dans les Yvelines ce lundi 13 juin 2016.L’UMF exprime sa compassion et sa solidarité totale avec les familles des victimes et avec l’ensemble des forces de l’ordre qui veillent sans relâche, au prix de leur vie, pour assurer la sécurité de notre pays et de nos concitoyens.

Ce double meurtre qui intervient après le carnage d’Orlando aux Etats-Unis d’Amérique, en plein Ramadan, symbole de partage et de solidarité et élément central de la spiritualité musulmane, plonge à nouveau les musulmans de France dans une souffrance morale, une incompréhension totale et un sentiment d’impuissance dévastateur face à ces attentas commis au nom de leur religion.

logo umfA l’occasion du début de mois de Ramadan 1437H-2016 qui aura lieu en France le lundi 6 juin 2015, l’Union des Mosquées de France (UMF), présente ses meilleurs vœux aux musulmans de France et leur souhaite de vivre durant ce mois sacré de grands moments de solidarité et de partage.Le jeûne, pratique millénaire commune à de nombreuses traditions religieuses et philosophiques, doit offrir à tous, par l’expérience volontaire de la faim et de la soif, l’occasion de mesurer la souffrance et la détresse de ceux qui subissent au quotidien partout dans le monde les affres de la pauvreté et de la précarité.

logo umfL’Union des Mosquées de France (UMF) exprime sa vive émotion et présente ses condoléances les plus attristées aux familles des victimes du crash de l’avion d'EgyptAir survenu ce jeudi 19 mai 2016 dans sa liaison entre Paris et le Caire.Face à ce drame, l’UMF s’associe à la douleur et au chagrin des familles frappées par cette tragédie et leur exprime toute sa compassion et sa solidarité.

logo umfL’Union des Mosquées de France (UMF), qui vient d’apprendre la mise en place d’un conseil théologique du CFCM via un communiqué de presse daté de dimanche 8 mai 2016, craint que les circonstances qui entourent cette mise en place ne portent les germes de son échec auprès des musulmans de France.En effet, les Conseils Régionaux du Culte Musulman (CRCM), instances élues par les mosquées de France, chargées de relayer les décisions prises par le CFCM auprès des musulmans de France, n’ont été ni informés ni consultés pour cette mise en place. Ils viennent de l’apprendre par un communiqué de presse !

Les membres du Conseil d’Administration élus par les mosquées de France constituant l’instance décisionnelle du CFCM, n’ont été ni consultés ni informés du projet. Pire, l’ordre du jour du Conseil d’Administration du CFCM qui se réunit dans une semaine, le 14 mai 2016, ne fait aucune allusion à ce conseil théologique.

Fil de navigation