Accueil 77Dans un article intitulé "Avignon, la Reine Jeanne, n’est pas la cité des Papes mais la République des Salafistes" qui fait suite à un premier article publié le 19 janvier 2016, son auteur Djaffer Ait Aoudia, présenté comme envoyé spécial du magazine Paris Match à Avignon, s’est livré à une campagne diffamatoire et indigne à l’égard de nombreuses personnalités et institutions musulmanes d’Avignon. Il s’y est également permis de dresser un réquisitoire aussi injuste que ridicule à l’égard des pouvoirs publics. La description surréaliste qui est faite de la ville d’Avignon, de ses quartiers, de ses élus et des représentants de l’Etat, ainsi que de ses citoyens de confession musulmane, relève de la diffamation.Déjà, en 2008, l’un des responsables de la société CAPA de production de l’émission "Les infiltrés" de France 2 avait résumé la méthode de ce "journaliste", employé par l’émission à l’époque : "Pour faire court, Djaffer Ait Aoudia fait état de course à l'audimat à partir de commentaires bourrés d'information erronées". 

logo umfL’Union des Mosquées de France qui a pris connaissance du document intitulé « Charte des Mosquées de Béziers» et de la promotion qui en a été faite par le Maire de Béziers et par ceux qui en sont signataires, appelle les mosquées de Béziers à ne pas cautionner ce type d’initiative contraire au principe de Laïcité et aux valeurs de la République.

Ce document dans sa version initiale, chargé de confusions et d’amalgames, dénigre d’une manière fallacieuse et scandaleuse l’école Malékite suivie par l’immense majorité des musulmans de France.

logo umfL’Union des Mosquées de France (UMF) Condamne avec la plus grande vigueur les attentats terroristes, abjectes et lâches qui ont frappé Bruxelles ce mardi 22 mars 2016 faisant plus de 34 victimes et 200 blessés.

L’UMF exprime sa totale solidarité et toute sa compassion aux familles des victimes et à l’ensemble du peuple Belge durement éprouvés par cette tragédie et élève des prières pour la mémoire des victimes et pour un prompt rétablissement aux blessés.

Ces attentats revendiqués par le groupe « Daech » dans des termes effroyables nous rappellent, une fois de plus, que le terrorisme ne se fixe aucune limite dans l’horreur et la lâcheté. Nous devons lui opposer sans relâche, notre cohésion, notre unité et toute notre détermination.

logo umfL’Union des Mosquées de France qui a pris part au congrès qui s’est tenu à Marrakech du 25 au 27 janvier 2016 sur les droits des minorités religieuses dans les pays à majorité musulmane salue une déclaration courageuse et responsable des Oulémas musulmans.Cette rencontre organisée conjointement par le Ministère des Habous et des Affaires Islamiques du Royaume du Maroc et le Forum de la promotion de la paix dans les sociétés Musulmanes a réuni plus de 300 personnalités, Oulémas, intellectuels, ministres, muftis, et chefs religieux musulmans, de différents rites et tendances et des représentants d’autres religions venus de plus de 60 pays.

Au terme de débats riches et féconds, les Oulémas et les penseurs musulmans participant à cette conférence, soutenus par leurs frères des autres religions ont produit un document intitulé « Déclaration de Marrakech sur les Droits des Minorités Religieuses dans le Monde Islamique».

Fil de navigation