d’Edwy PlenelLa présentation de l'ouvrage par l'éditeur est explicite "Il y a un problème de l'islam en France", n'hésite pas à proclamer un académicien, regrettant même "que l'on abandonne ce souci de civilisation au Front national". À cette banalisation intellectuelle d'un discours semblable à celui qui, avant la catastrophe européenne, affirmait l'existence d'un "problème juif" en France, ce livre répond en prenant le parti de nos compatriotes d'origine, de culture ou de croyance musulmanes contre ceux qui les érigent en boucs émissaires de nos inquiétudes et de nos incertitudes. L'enjeu n'est pas seulement de solidarité mais de fidélité. Pour les musulmans donc, comme l'on écrirait pour les juifs, pour les Noirs et pour les Roms, ou, tout simplement, pour la France". 

Solidaires des Orientaux chrétiensLe voyage de quatre imams à Rome, par le P. Roucou

Le P. Christophe Roucou souligne l'importance de former les futurs prêtres et les futurs imams "à la rencontre de l’autre» : "On ne peut pas ignorer la tradition de l’autre". Et il souligne aussi l'importance de tenir ensemble la solidarité avec les chrétiens d'Orient persécutés et le dialogue avec l'islam en France.

Au sortir de l’audience générale du mercredi et de la rencontre avec le pape François, hier, 7 janvier, en la salle Paul VI du Vatican, quatre imams français engagés dans le dialogue interreligieux ont condamné de façon unanime l’attentat de Paris.

Le trépied de la démocratie"Il est absolument nécessaire que la liberté d'expression existe"

- "Il est absolument nécessaire que la liberté d’expression existe", déclare Mgr Dubost. Ce qui est en jeu : rien moins que la stabilité de la démocratie. Il insiste sur la promotion du dialogue comme réponse à la tuerie : "La manière d’éviter cela, c’est de montrer que nous avons besoin les uns des autres."

Au sortir de l’audience générale du mercredi et de la rencontre avec le pape François, hier, 7 janvier, en la salle Paul VI du Vatican, quatre imams français engagés dans le dialogue interreligieux ont condamné de façon unanime l’attentat de Paris. Ils ont rencontré la presse en fin d’après-midi à l’ambassade de France près le Saint-Siège, aux côtés de Mgr Michel Dubost et du P. Christophe Roucou.

Fil de navigation