musulmans de France

Le CFCM et l’ensemble des organisations musulmanes signataires du présent Manifeste se sont rassemblés à Paris, ce dimanche 29 novembre 2015, pour réaffirmer avec la plus grande force leur condamnation des actes terroristes qui ont frappé notre pays le vendredi 13 novembre 2015 et exprimer leur profonde compassion et leur solidarité totale aux familles des victimes.Bien que nous nous soyons déjà exprimés à travers nos différentes fédérations, associations et mosquées sur ces actes abjects et ces moments dramatiques, nous tenons à exprimer, au nom des musulmans de France, notre condamnation totale et sans réserve de ces actes barbares qu’aucune foi ni morale ne pourraient justifier. 

Daech

Les attentats terroristes qui ont frappé plusieurs lieux de Paris et les abords du Stade de France en Seine Saint-Denis, le vendredi 13 novembre 2015,  soulèvent, comme après chaque attentat perpétré contre notre pays, des interrogations sur ce que peuvent faire ou doivent faire les musulmans de France pour lutter contre le terrorisme qui menace notre pays.

Communiqué de présse

L’Union des Mosquées de France (UMF) qui a suivi le discours solennel du Président de la République devant les représentants de la Nation réunis en congrès ce lundi 16 novembre 2015, a été très sensible à la volonté du Président de la République de rassembler tous les Français autour des valeurs de la Républiques pour faire face au « terrorisme  jihadiste » qui  ne peut se prévaloir d’aucune civilisation.

APPEL A L’UNITE ET AU DEUIL NATIONAL

Plusieurs attaques terroristes ont frappé la France avec un bilan effroyable dépassant la centaine de morts. Les victimes sont des civils circulant dans les rues ou s'attardant dans des lieux de rassemblement.

Cette barbarie la plus abjecte, revendiquée par Daech, est le fruit d’un terrorisme international qui tue indistinctement.

Communiqué à l'issue du Conseil des ministres

Le Conseil des ministres, convoqué par le Président de la République, s’est réuni le 14 novembre à 00h. Sur le rapport du Premier ministre, du ministre de l’Intérieur et de la Garde des sceaux, ministre de la justice, un décret déclarant l’Etat d’urgence a été adopté. Il prend effet immédiatement sur l’ensemble du territoire métropolitain et en Corse. Il permet notamment d’interdire la circulation des personnes et d’instituer des zones de protection et de sécurité.

Un second décret a également été adopté pour mettre en œuvre des mesures renforcées dans l’ensemble des communes d’Ile-de-France.

Communiqué du Conseil des ministres

Le président de la République a réuni ce samedi 14 novembre 2015 à 15 heures le conseil des ministres, à la suite des attentats perpétrés dans la soirée du 13 novembre à Paris.

Il a rappelé que l’état d’urgence avait été déclaré cette nuit. La mobilisation des forces de police et de gendarmerie et des militaires se poursuit, avec notamment 3 000 militaires supplémentaires déployés en trois jours.

Les hôpitaux sont pleinement mobilisés pour prendre en charge toutes les victimes des attentats. La cellule d’aide aux victimes des ministères des affaires étrangères, de la justice et de la santé renforce son action d’accueil des familles.

Fil de navigation