Un peu de respect pour le principe de laïcité

L’Union des mosquées de France (UMF) a appris avec consternation qu’une religieuse catholique âgée de 75 ans n’a pas été acceptée dans une maison de retraite de la municipalité de Vesoul, à cause de son voile.

ITW VOILE ISLAMIQUE DE MOHAMMED MOUSSAOUI

Mohammed Moussaoui a été président du Conseil Français du Culte Musulman (CFCM) pendant plusieurs années. Il est également président de l’Union des Mosquées de France (UMF). Ce Docteur agrégé en mathématiques, enseignant chercheur à l’Université d’Avignon, est également formé en théologie et sciences islamiques. Il ne partage pas l’avis du CFCM publié le 29 octobre, notamment sur la question du port du voile

Une mise au point sur le communiqué du CFCM

Lundi 28 octobre 2019, le président de la République Emmanuel Macron a rencontré le président du CFCM et ses deux vice-présidents et leur a demandé « un changement de rythme » dans la lutte contre la radicalisation, notamment sur trois points : le port du voile, la place des femmes, l’école républicaine.

La fête du Mawlid 1441

Rabi’ Al- Awwal, 3 ème mois de l’année hégirienne 1441, mois de la naissance du Prophète Muhammad, Paix et Salut soient sur Lui (PBSL), débute le mardi 29 octobre 2019. La fête du Mawlid, commémorant cette naissance, correspond cette année à la nuit du 9 au 10 novembre 2019.

A cette occasion, l’Union des Mosquées de France (UMF) présente à l’ensemble des musulmans de France ses meilleurs vœux de bonheur et de prospérité.

Les lourdes conséquences des discours haineux

L’Union des Mosquées de France (UMF) dénonce et condamne avec force l’attentat criminel perpétré contre la mosquée de Bayonne, ce lundi 28 octobre 2019, faisant deux blessés graves parmi les fidèles de la mosquée.

Interdire le voile aux accompagnatrices des sorties scolaires

L’attaque haineuse et raciste d’un élu RN du Conseil régional de Bourgogne Franche-Comté visant une mère accompagnatrice d’une sortie scolaire portant un foulard a relancé le débat sur la laïcité, et notamment sur la neutralité des personnes bénévoles de l’Education nationale.
Face à l’arrogance de l’élu du RN et à son ignorance caractérisée du principe de laïcité, la présidente du Conseil régional a rappelé fermement le droit en la matière et a mis en évidence la mauvaise foi de cette formation politique d’extrême droite qui n’a d’autre projet pour la France si ce n’est de semer la division, la haine et la discrimination entre les Français.

Fil de navigation