Interview de M. MoussaouiOumma.com : Le CFCM, avait annoncé dès le 9 mai 2013 l’adoption de la méthode basée sur le calcul pour déterminer le calendrier lunaire et en particulier le premier jour de Ramadan. Cette année, le CFCM a abandonné cette méthode et dit vouloir prendre en compte les déclarations de la majorité des pays musulmans. Selon vous, Ramadan débutera cette année le 28 juin ou le 29 juin ?

M.Moussaoui : Je dois préciser que le Conseil d’Administration du CFCM, organe décisionnel du CFCM n’a pas été saisi sur ce changement, il ne s’est d’ailleurs pas réuni depuis le 30 juin 2013. C’est donc la présidence collégiale du CFCM qui en a pris la décision.Je dois préciser également que la résolution du 9 mai 2013 a été validée par le Conseil d’Administration du CFCM le 24 Juin 2012, après une préparation qui a commencé dès septembre 2009. Après avoir passé en revue les différentes méthodes proposées et utilisées à travers le monde, les composantes du CFCM ont convenu à l’unanimité de retenir la règle qui a prévalu au sein de la Conférence Internationale sur l’Observation de la lune de novembre 1978. Cette règle est déjà appliquée par, notamment, la Turquie, la Bosnie, le Kossovo et les pays desBalkans ainsi que par certaines organisations islamiques d’Europe. Le choix du CFCM a été donc effectué dans le souci de rester en phase autant que possible avec ceux qui appliquent déjà cette règle en Europe.

Pour répondre à votre question sur le 28 ou 29 juin, si le CFCM se tenait à la règle qu’il s’était fixé le 9 mai 2013, le premier jour de ramadan serait le 28 juin 2014. Mais force est de constater que ce n’est plus le cas aujourd’hui compte tenu des deux communiqués du 30 mai 2014 et du 18 juin 2014 de la présidence collégiale du CFCM. Celle-ci, veut prendre en compte « les déclarations de la majorité des pays musulmans ». On ne peut s’empêcher de s’interroger sur les moyens et les critères qui seraient utilisés pour mesurer « cette majorité » d’autant plus que les décisions de certains pays musulmans interviennent souvent très tard dans la nuit !

Je suis convaincu que le calcul est le moyen le plus fiable et le seul à même de permettre aux musulmans de France de mieux s’organiser. Malgré cette conviction qui m’anime, je recommande aux musulmans de France de suivre la décision qui sera prise le 27 juin 2014 par le Conseil Français du Culte Musulman (CFCM). Le CFCM, instance représentative du Culte Musulman, doit rester l’autorité de référence en la matière, autrement ce serait la porte ouverte aux divisions préjudiciables aux musulmans de France.  

Oumma.com : Comment se présente la situation quant à la visibilité du premier croissant de val lune du mois de Ramadan pour cette année, ?

M.Moussaoui : Elle est presque identique à celle de l’année précédente: La naissance de la lune (conjonction) aura lieu le 27 juin 2014 à 10h08 heure de Paris. Le premier croissant serait visible ce jour même dans la partie sud du continent américain. Il ne serait pas observable dans les pays musulmans situés en Asie, Afrique et Europe (voir http://www.icoproject.org: Ramadan 1434-2013 à gauche, Ramadan 1435-2014 à droite)

Interview de M. MoussaouiInterview de M. Moussaoui

 

Oumma.com : Si des Etats se basent sur l'observation de la nouvelle lune pour déclarer le début du mois alors que d'autres utilisent le calcul astronomique, qu'y a-t-il d'étonnant à ce qu'ils retiennent des dates différentes ?

M.Moussaoui : Vous avez tout à fait raison. Cela n'a absolument rien d'étonnant. C'est le contraire qui le serait. D'ailleurs, voici la ventilation du début du ramadan 1434 H dans le monde. Il a débuté le 9 juillet 2013 dans 16 pays et communautés (dont la Turquie, les pays de Balkans qui suivent la Turquie, les Etats-Unis, le Canada); le 10 juillet dans 82 Etats et communautés (dont un très grand nombre a annoncé qu'il se basait sur l'annonce faite par l'Arabie Saoudite) et le 11 juillet dans 5 pays dont le Pakistan, le Bangladesh, l'Inde et la Nouvelle Zélande. Ces pays ont expliqué qu'ils n'avaient pas observé la nouvelle lune et avaient donc décompté 30 jours pour le mois de Châbane.

Il ressort clairement, de ce qui précède, que quelle que soit la règle utilisée, les Etats musulmans feraient toujours des déclarations différentes. Lire la suite

Fil de navigation