Les dix propositions du CCME

Les attentats perpétrés hier dans deux mosquées en Nouvelle Zélande, où un criminel a ôté la vie à 50 Musulmans, méritent notre réflexion à tous, Musulmans et non Musulmans, afin de comprendre les raisons réelles de cette haine.

Hier encore, le terrorisme aveuglé a frappé au cœur de plusieurs pays, exécuté par des individus qui affichent leur appartenance à l'Islam même si leurs victimes sont en majorité Musulmanes. Aujourd'hui le terrorisme frappe encore sous la bannière de la religion chrétienne, le terroriste expliquerait ses actes dans un argumentaire historique qui compte plus de 70 pages.


Quelles sont donc les raisons qui motivent cette odieuse instrumentalisation de la religion par des terroristes et des tueurs ? 



L'heure est grave et se rejeter mutuellement la responsabilité est inopportun, c'est donc, plus que jamais auparavant, le moment d'assumer nos responsabilités qui sont partagées et communes et de fédérer nos efforts pour pouvoir affronter ensemble cette ignoble barbarie. Notre responsabilité morale impose en effet la prise en charge d'un certain nombre de dispositions qui ne sauraient attendre : 

1- Le rejet catégorique de toute forme de discours qui incite à la haine et à l'exclusion de l'autre 
2- Nos pratiques religieuses ne devraient pas constituer un fardeau ou une source de gêne pour l'autre 
3- S'atteler à lever les obstacles épistémologiques qui entravent la compréhension mutuelle
4- Approfondir la connaissance de l'autre basée sur le savoir et non sur des préjugés imaginaires 
5- Souligner que les religions ne sont pas venues pour diviser mais pour renforcer les valeurs universelles fédératrices. Ne pas se présenter comme alternative à l'autre mais le compléter
6- Produire des contenus médiatiques qui mettent en exergue les valeurs communes entre les religions et dont l'objectif n'est pas de réaliser des bénéfices à l'occasion de chaque acte terroriste 
7-  Faire des écoles un espace d'échange qui promeut les valeurs de tolérance, d'amour et de vivre-ensemble 
8- Ne pas instrumentaliser la religion pour des fins politiciennes et idéologiques 
9- Établir des lectures rationnelles et scientifiques de l'histoire commune et démontrer les éléments positifs qui la prédominent 
10- Si nous voulons continuer à vivre dans cet univers, nous devons avant tout comprendre qu'il n'y aucune alternative à l'acceptation et au respect de l'autre. 

Nous ne pouvons plus rester passifs et nous contenter de publier des déclarations  dénonciatrices à la suite de chaque attentat, quelle que soit la religion à laquelle le terroriste déclare son appartenance. Nous devons enfin agir ensemble et de façon responsable pour éradiquer cette gangrène qui anéantit le corps de l'humanité et qui menace les humains au plus profond de leur humanité.

Abdellah Boussouf 
Conseil de la communauté marocaine à l'étranger

Fil de navigation