Pour une vraie réforme du CFCM

Nous, responsables de mosquées et d’institutions musulmanes, appelons à faire évoluer la représentation du culte musulman pour qu’elle soit la plus large et à l’écoute des musulmans de France. Redonner la parole et l’initiative aux acteurs du terrain pour que le CFCM puisse retrouver sa légitimité et sa capacité à défendre la dignité et l’intérêt du culte musulman n’est plus une option. C’est une nécessité et une urgence absolues.

La visite du Roi Mohammed VI et le Pape François
La visite du Roi Mohammed VI et le Pape François à l'institut Mohammed VI

L'appel du roi du Maroc Mohammed VI et du pape François

«A l'occasion de la visite au Royaume du Maroc, Sa Sainteté le Pape François et Sa Majesté le Roi Mohammed VI, reconnaissant l'unicité et la sacralité de Jérusalem / Al Qods Acharif et ayant à coeur sa signification spirituelle et sa vocation particulière de Ville de la Paix, partagent l'appel suivant:

Discours du Pape François à l’esplanade

"Majesté,

Altesses Royales,

Distinguées Autorités du Royaume du Maroc,

Membres du Corps diplomatique,

Chers amis Marocains,

As-Salam Alaikoum!

Discours du Roi Mohammed VI

Le Roi Mohammed VI, Commandeur des Croyants (Amir Al Mouminine) a prononcé, samedi sur l’esplanade de la Mosquée Hassan à Rabat, un discours à l’occasion de l’accueil officiel de Sa Sainteté le pape François, qui effectue une visite officielle de deux jours au Maroc à l’invitation du Souverain.

Chakib Benmoussa

A la veille de la visite du pape François au Maroc les 30 et 31 mars 2019 à l'invitation du roi Mohammed VI, l'ambassadeur du Maroc à paris, Chakib Benmoussa, a exposé le modèle religieux marocain devant un parterre de médias français spécialisés dans la religion. Un modèle fondé sur le rite malékite et le dogme ash’arite, ainsi que sur la Commanderie des croyants qui donne une légitimité pour protéger les autres cultes monothéistes, juif et catholique.

La commanderie des croyants donne aussi la légitimité de structurer le champ religieux et de lutter contre les courants radicaux et subversifs, a encore souligné M. Benmoussa. 

Fil de navigation