UMF dans la presse françaiseL'Union des mosquées de France appelle à des états généraux

Le recteur de la grande mosquée de Paris, Dalil Boubakeur, s'est, lui aussi, alarmé de ce qu'il qualifie de "dérive jihadiste". "La répétition de ces actes inquiète les deux communautés, juive et musulmane, l'une, victime directe de ces attentats, l'autre, témoin impuissante devant la recrudescence de jeunes jihadistes recrutés en prison et rapidement endoctrinés tant sur le web que par les réseaux terroristes", écrit-il dans un communiqué. Pour le président de l'Union des mosquées de France (UMF), Mohammed Moussaoui, la tuerie de Bruxelles "vient

entretenir la souffrance morale des musulmans de France face à l'instrumentalisation insupportable de leur religion par des extrémistes de tout bord".
L'UMF, qui condamne "avec la plus grande fermeté" la fusillade se dit préoccupée par ce phénomène de radicalisation qui "défigure l'image de l'islam et des musulmans" et appelle les responsables musulmans à organiser des états généraux contre le radicalisme religieux. "Ces états généraux doivent mobiliser les imams et les aumôniers de France et permettre une réflexion profonde et sérieuse sur les causes et les mécanismes de

ces dérives qui menacent notre vivre ensemble", souligne Mohammed Moussaoui, également président d'honneur du Conseil français du culte musulman (CFCM).


En savoir plus sur http://www.lesechos.fr/politique-societe/societe/0203535550217-filieres-jihadistes-cazeneuve-annonce-quatre-arrestations-1008484.php?X7ri5MM9v5AOvWQU.99

Le Monde

« INSTRUMENTALISATION INSUPPORTABLE »

Pour le président de l'Union des mosquées de France (UMF), Mohammed Moussaoui, la tuerie de Bruxelles « vient entretenir la souffrance morale des musulmans de France face à l'instrumentalisation insupportable de leur religion par des extrémistes de tout bord ».
Condamnant « avec la plus grande fermeté » la fusillade, l'UMF se dit préoccupée par ce phénomène de radicalisation qui « défigure l'image de l'
islam et des musulmans », et appelle les responsables musulmans à organiser des états généraux contre le radicalisme religieux.

« Ces états généraux doivent mobiliser les imams et les aumôniers de France et permettre une réflexion profonde et sérieuse sur les causes et les mécanismes de ces dérives qui menacent notre vivre-ensemble », souligne Mohammed Moussaoui, également président d'honneur du Conseil français du culte musulman (CFCM).

Le Parisien

«Une radicalisation qui défigure l'image de l'islam» pour l'UMF. Le président de l'Union des mosquées de France (UMF), Mohammed Moussaoui, estime que la tuerie de Bruxelles «vient entretenir la souffrance morale des musulmans de France face à l'instrumentalisation insupportable de leur religion par des extrémistes de tout bord». L'UMF se dit «préoccupée par ce phénomène de radicalisation qui défigure l'image de l'islam et des musulmans». Il «appelle les responsables musulmans à organiser des états généraux contre le radicalisme religieux».

Le Point

Dans un communiqué séparé, le président de l'Union des mosquées de France (UMF), Mohammed Moussaoui, estime que la tuerie de Bruxelles "vient entretenir la souffrance morale des musulmans de France face à l'instrumentalisation insupportable de leur religion par des extrémistes de tout bord". L'UMF se dit "préoccupée par ce phénomène de radicalisation qui défigure l'image de l'islam et des musulmans" et "appelle les responsables musulmans à organiser des états généraux contre le radicalisme religieux". "Ces états généraux doivent mobiliser les imams et les aumôniers de France et permettre une réflexion profonde et sérieuse sur les causes et les mécanismes de ces dérives qui menacent notre vivre ensemble", écrit Mohammed Moussaoui, président d'honneur du CFCM.

Nouvel Observateur

Pour le président de l'Union des mosquées de France (UMF), Mohammed Moussaoui, la tuerie de Bruxelles "vient entretenir la souffrance morale des musulmans de France face à l’instrumentalisation insupportable de leur religion par des extrémistes de tout bord".

Condamnant "avec la plus grande fermeté" la fusillade, l'UMF se dit préoccupée par ce phénomène de radicalisation qui "défigure l’image de l’islam et des musulmans" et appelle les responsables musulmans à organiser des états généraux contre le radicalisme religieux.

"Ces états généraux doivent mobiliser les imams et les aumôniers de France et permettre une réflexion profonde et sérieuse sur les causes et les mécanismes de ces dérives qui menacent notre vivre ensemble", souligne Mohammed Moussaoui, également président d'honneur du Conseil français du culte musulman (CFCM).

Le figaro

Pour le président de l'Union des mosquées de France (UMF), Mohammed Moussaoui, la tuerie de Bruxelles "vient entretenir la souffrance morale des musulmans de France face à l'instrumentalisation insupportable de leur religion par des extrémistes de tout bord". Condamnant "avec la plus grande fermeté" la fusillade, l'UMF se dit préoccupée par ce phénomène de radicalisation qui "défigure l'image de l'islam et des musulmans" et appelle les responsables musulmans à organiser des états généraux contre le radicalisme religieux. "Ces états généraux doivent mobiliser les imams et les aumôniers de France et permettre une réflexion profonde et sérieuse sur les causes et les mécanismes de ces dérives qui menacent notre vivre ensemble", souligne Mohammed Moussaoui, également président d'honneur du Conseil français du culte musulman (CFCM).


Fil de navigation