Chaîne UmfMedia


Lancement d’une série de formations pour contrer les discours extrémistes et haineux sur internet
Journées Européennes du Patrimoine le 15 et 16 septembre 2018
Journées Européennes du Patrimoine le 15 et 16 septembre 2018
Journées Européennes du Patrimoine le 15 et 16 septembre 2018
Journées Européennes du Patrimoine le 15 et 16 septembre 2018
Journées Européennes du Patrimoine le 15 et 16 septembre 2018

Journées Européennes du Patrimoine le 15 et 16 septembre 2018
Journées Européennes du Patrimoine le 15 et 16 septembre 2018
Chantier MOSQUÉE DE TULLE 2018
Dans la série  Les entretiens de la Grande Mosquée de Strasbourg
Dans la série « Témoignages », nous avons recueilli celui de l’Imam psalmodieur
Dans la série  Les entretiens de la Grande Mosquée de Strasbourg

Journée de formation pour les enseignants de langue arabe et d’education islamique
La visite royale à Madagascar
4ème cérémonie de la déclaration pour la paix mondiale à Séoul
L’écologie en Islam
Le Rapport Montaigne et l’Islam de France
تأبين العلامة سيدي محمد بن حماد الصقلي

Lattentat de Médine
Laylat Al Kadr
La bataille de Badr
Ramadan et nous
La Géopolitique du Monde Musulman
LIslam Politique

LAffront à la dignité des marocains
La Zakat et la sécurité sociale
Le calvaire des palestiniens
Centenaire de la reconnaissance de lIslam en Croatie
Sommet de lOrganisation de la coopération islamique
La mode islamique

Lutte Wahabisme et chiisme
Attentats de Bruxelles
Radicalisation des jeunes
Droit des femmes en Islam
La révision des programmes scolaires religieux
Dialogue entre les religions

L’impasse de l’islamisme
La Miséricorde Mohammadienne
Dialogue et vivre ensemble
Dialogue intra religieux
Destruction de mosquées
Stigmatisation des musulmans

Fêter les prophètes
Fêter la naissance du prophète
Le respect des messagers dALLAH
Une nouvelle chronique tous les vendredis
بعض المظاهر الشاذة  زعم الوثنية والشرك
Conférence du 31 Janvier 2015 du Dr Abdellah cherif OUAZZANI , Mosquée d’Evry

المظاهر الشاذة في المجتمع المغربي : منع قراءة القرآن عند الميت
Message aux musulmans en occident
Message pour CHARLIE HEBDO   رسالة الى شارلي هيبدو
Abdellah cherif ouazzani Prêche vendredi mosquée Argenteuil le 16 février 2018
Publicité application IOS
Les grands défis de la citoyenneté entre les droits et les devoirs

Les grands défis de la citoyenneté entre les droits et les devoirs
La journée de formation la laïcité
 
Une mise au point

La polémique soulevée par le propos de Monsieur Abdallah Zekri, président de l’observatoire de lutte contre l’islamophobie, sur une vidéo dans laquelle une adolescente tenait des propos insultants et hostiles à la religion musulmane appelle une mise au point du CFCM.

Le CFCM rappelle qu’il s’est officiellement exprimé, le 23 janvier, par la voix de son président Mohammed MOUSSAOUI pour réaffirmer que :

-  Rien ne saurait justifier les menaces de mort à l’égard d’une personne quel que soit la gravité des propos qu’elle aurait tenus.

- Si ces propos relèvent de la provocation et de l’incitation à la haine, c’est à la justice et à la justice seule que revient leur qualification et le pouvoir de prononcer les mesures ou sanctions prévues par la loi dans ce type d’affaires. 

Il convient de rappeler que Monsieur Abadllah Zekri, qui intervenait dans une émission de Radio Sud le 23 janvier 2020, a clairement condamné les menaces de mort dont l’adolescente a fait l’objet. Toutefois l’expression « elle l’a cherché », utilisée par A. Zekri, et sortie de son contexte, pour pointer la responsabilité de la jeune fille face aux propos qu’elle a tenus, n’était pas appropriée.

Depuis, M. Zekri s’est expliqué sur cette expression et a réaffirmé qu’il parlait de la responsabilité de la jeune fille devant la justice qui a ouvert une enquête sur ses propos et, en aucun cas, il n’avait cautionné les menaces ou insultes visant la jeune fille. Aussi accuser cet homme, lui même régulièrement objet de menaces de mort et d’insultes, de verser dans l’extrémisme, est injuste et inacceptable. 

En occultant la position officielle du CFCM sur cette affaire, certains médias ont voulu entretenir la polémique au lieu de faire écho à la parole juste et responsable de l’instance représentative du culte musulman.

Paris le 28 janvier 2020

Mohammed MOUSSAOUI

Président du CFCM