N’ajoutons pas à la douleur des familles, la souffrance de ne pas pouvoir honorer leurs morts

Le nombre de victimes de la pandémie de coronavirus ne cesse d’augmenter, laissant de nombreuses familles face à la douleur du deuil et à l’éventualité de ne pas pouvoir inhumer leurs défunts dans le respect de leurs rites. Aujourd’hui, nous nous trouvons face à une crise grave qui appelle une intervention urgente des pouvoirs publics.

Lors d’une audioconférence le 23 mars 2020, le CFCM avait demandé solennellement au Président de la République, M. Emmanuel Macron, la création de nouveaux espaces d’inhumation. Cette démarche a été unanimement appuyée par les représentants des autres cultes de France.

Depuis, le CFCM a alerté le Premier Ministre, M. Edouard Philippe, le Ministre de l’intérieur, M. Christophe Castaner, le Président du Sénat, M. Gérard Larcher et le Président de l’association des Maires de France, M. François Baroin, sur l’aggravation de la situation.  

Chaque fois qu’une difficulté lui a été signalée, le CFCM a systématiquement saisi le Maire de la commune concernée pour trouver des solutions. Cependant, force est de constater que certaines de ces solutions tardent à venir, plongeant les familles dans l’angoisse, l’inquiétude et l’incompréhension.

Aussi, en cette période historique que nous traversons, nous demandons solennellement aux Maires de France qu’ils prennent leurs responsabilités face à la souffrance et à la douleur de ces familles qui ont perdu un être cher et qui se trouvent en grande difficulté pour inhumer leurs défunts.

Par ailleurs, le CFCM appelle instamment les familles endeuillées, rencontrant des difficultés à trouver des places d’inhumation pour leurs défunts ainsi que les associations locales, les pompes funèbres et les aumôniers à saisir immédiatement le CRCM de leur région ainsi que le CFCM via sa plateforme d’assistance téléphonique au 01 45 23 81 39 (Ligne directe,7j/7, 24h/24) ou au

0800 130 000 (Numéro vert National), et aussi par mail : cfcm.covid19@gmail.com.

Par le passé, notre pays a affronté des situations exceptionnelles et il en est sorti grandi par les décisions qu’il a prises. En ces temps difficiles, n’ajoutons pas à la douleur des familles, la souffrance de ne pas pouvoir honorer leurs morts.

Paris, le 13 avril 2020

Mohammed MOUSSAOUI

Président du CFCM

UMF FRANCE

L’« Union des Mosquées de France », ci-après dénommé «UMF», est une association régie par la loi du 1er juillet 1901 et le décret du 16 août 1901. L’UMF regroupe les « Conseils Régionaux de l’Union des Mosquées de France », au nombre de 13, un par région administrative, mentionnés sous le nom de « Union des Mosquées de la Région, suivi du nom de la région ».