Communiqué de PresseL’Union des Mosquées de France (UMF), a tenu ce dimanche 21 septembre 2014, à Saint-Etienne, sa deuxième rencontre sur le Radicalisme, avec le concours de l’Union des Mosquées des régions Rhône-Alpes et Auvergne. Une première rencontre sur ce thème a été tenue à Avignon, le 18 juin 2014, avec le concours de l’Union des Mosquées de la région PACA.

Cette rencontre, qui a réuni une centaine d’Imams, d’aumôniers et de présidents d’associations gestionnaires de mosquées des régions Rhône-Alpes et Auvergne, fut l’occasion pour les participantsde réaffirmer leur volonté de promouvoir sans relâche les valeurs fondamentales partagées au sein de notre République laïque, notamment le respect de la dignité de la personne humaine et de sa liberté inaliénable.

Les participants considèrent qu’une pratique religieuse authentique doit permettre de créer les conditions d’épanouissement de ces valeurs par la confiance mutuelle, source de paix, de fraternité et de solidarité au sein de notre société. A l’inverse, une pratique radicale qui produit des sentiments d’exclusion, voire de mépris à l’égard de l’autre, ne saurait être compatible avec la condition d’humilité qui doit animer le croyant en toute circonstance.

A cette occasion, les participants ont salué l’appel unitaire des musulmans de France du 15 septembre 2014 par lequel les composantes de l’islam de France ont réaffirmé leur condamnation unanime des crimes du groupe terrorisme « Daesh » connue sous l’appellation usurpée de « l’Etat Islamique ».

Appel des musulmans de FranceNous, responsables musulmans de France, signataires du présent appel :

Nous condamnons fermement les exactions commises par l’organisation « Daesh », connue sous l’appellation « Etat Islamique » (EIL), à l’encontre des civils en Irak et en Syrie parmi les chrétiens, les Yézidis, les kurdes, les turcomans, les musulmans chiites ou sunnites, les humanitaires, les journalistes et les reporters.

Nous considérons que cette organisation, en dépit de son appellation usurpée, n’a rien ni d’Etat ni d’islamique. Ses actions criminelles et barbares, dont les décapitations macabres des deux journalistes américains James Foley et Steven Sotloff et de l’humanitaire britannique David Haines, d’une cruauté et d’une violence insoutenables, sont en totale contradiction avec les principes élémentaires de la religion musulmane.

Communiqué de presseL’Union des Mosquées de France (UMF) exprime sa profonde indignation face au crime ignoble et odieux commis par l’organisation terroriste « Daesh » à l’encontre de l’humanitaire britannique Davis Haines.

L’UMF condamne cet assassinat abject et exprime sa solidarité et sa compassion à la famille de la victime, à ses proches et à tous  les militants humanitaires éprouvés par cette tragédie.

L’UMF salue le choix juste du Président de la République, Monsieur François Hollande, de désigner cette organisation de la lâcheté et de l’abjection par « Daesh » au lieu de l’appellation usurpée d’« Etat Islamique » ; et appelle tous ceux qui sont amenés à s’exprimer sur cette organisation terroriste à prendre en compte cette précaution utile et nécessaire.

Paris, le 15 septembre 2014

 

 sri

oeuvre d'orient

Refusons l’instrumentalisation de la tragédie en Irak

Les chrétiens, les Yézidis, les chiites, des sunnites refusent le prétendu Etat islamique, les turcomans ont fait l’objet de persécutions et ont été chassés de chez eux. Les cris de détresse et d’injustice doivent être replacés dans ce cadre.
Ce prétendu Etat islamique est un groupe d’une grande cruauté, condamné unanimement par les responsables musulmans en France et par les principales autorités musulmanes hors de France. Des musulmans ont été abattus parce qu’ils voulaient aider les chrétiens. De nombreux autres musulmans sont exécutés parce qu’ils refusent d’adhérer au prétendu Etat islamique.
Cette situation tragique ne peut être instrumentalisée pour nuire en aucune manière au dialogue islamo-chrétien. Ce dernier est plus nécessaire que jamais. Les chrétiens n’auraient pas d’avenir en Orient sans ce dialogue.

Fil de navigation