logo umfLe premier jour de la fête de l’Aïd El-Adha (fête du sacrifice) de l'année hégirienne 1436 qui intervient au lendemain du grand rassemblement des pèlerins sur le Mont Arafat, correspond cette année au jeudi 24 septembre 2015. Le jeûne du jour d’Arafat, correspondant au 23 septembre 2015, est particulièrement recommandé.

L'Union des Mosquées de France présente à l'ensemble des musulmans de France ses vœux les plus chers et les appelle à faire vivre l'esprit de cette fête qui nous rappelle notre devoir d'assistance et de soutien à toutes celles et à tous ceux qui se trouvent aujourd'hui en difficulté.

 

L’UMF réitère son rappel aux musulmans de France, qui s’apprêtent à accomplir l'acte sacrificiel, que ce dernier doit intervenir dans des structures agréés par les pouvoirs publics, dans le respect de la réglementation en vigueur et des principes religieux qui garantissent la sécurité sanitaire et le bien être animal. Compte tenu des capacités limitées de ces structures, l'UMF rappelle que l'acte sacrificiel peut intervenir indifféremment entre le 24 septembre à l'issue de la prière communautaire et le 26 septembre 2015 au coucher du soleil. L'UMF rappelle également que le sacrifice par délégation, qui est largement pratiqué, notamment par les pèlerins, le jour de l’Aïd El-Adha, est unanimement autorisé.

logo umfLa fête de l’Aïd El Adha qui coïncide comme chaque année avec le Grand Pèlerinage (Le Hadj), est l’occasion pour les musulmans de commémorer l’œuvre et le sacrifice du Prophète Abraham (Ibrahim). La célébration de cette fête, qui débutera le 23 ou 24 septembre prochains, doit nous rappeler notre devoir face aux souffrances et à la tragédie des milliers de réfugiés qui fuient les guerres et les persécutions.

L’Union des Mosquées de France (UMF) s’associe à l’appel du pape François à donner une espérance concrète à ces victimes de la guerre et de la faim par l’accueil d’une famille au sein de chaque communauté religieuse et invite toutes les mosquées de France à s’y associer.

conference des evequesIncendie de la Mosquée d’Auch : soutien à la communauté musulmane Alors que l’origine criminelle de l’incendie de la Mosquée d’Auch se confirme, la Conférence des Evêques de France tient à exprimer son entier soutien à la communauté musulmane, encore une fois blessée au titre de sa religion.

Elle condamne avec fermeté cet acte lâche et absurde qui ne cherche qu’à jeter le troubleet semer la peur. De tels agissements ne trouvent aucune justification religieuse et échouent dans leur objectif d’instrumentaliser les religions et de semer la division.

Monseigneur Maurice Gardès, archevêque d’Auch, s’est rendu lundi sur les lieux du sinistre pour redire son amitié aux responsables et croyants musulmans d’Auch.

Dans ce diocèse, la solidarité et le dialogue entre les responsables religieux et avec les autorités publiques locales sont des réalités vécues qui ont trouvé là une nouvelle occasion de se manifester.

En France, tout croyant doit pouvoir pratiquer sa religion librement et sans danger.

Lelogo umf procureur de la République Pierre Aurignac a affirmé ce lundi que l'incendie qui a détruit dimanche la mosquée d'Auch (Gers) était un acte d'origine criminelle.
 
L’Union des Mosquées de France (UMF) dénonce et condamne avec force cet acte criminel et odieux,  l’un des plus graves qu’aient connus les mosquées de France ces dernières décennies et qui vient confirmer la très forte augmentation des actes antimusulmans tout au long de l’année 2015 (281 % d’actes en plus par rapport à la même période de l’année 2014.)
 
L’UMF exprime à nouveau son soutien total et sa solidarité entière avec les musulmans d’Auch face à cette épreuve douloureuse et réitère son appel aux musulmans de France à apporter leur aide à la reconstruction de la mosquée détruite.

Fil de navigation