Le terrorisme n’a ni Nationalité ni Religion

Mohammed MOUSSAOUI, président de l’Union des Mosquées de France (UMF)

De nombreux actes de terrorisme ont été commis par des individus se réclamant de l’islam. Trop souvent, on a entendu des affirmations de type « des témoins auraient entendu l’assaillant ou les assaillants crier Allah Akbar» pour, nous dit-on, préciser la nature de l’acte terroriste. Avant même que l’enquête soit ouverte, la qualification de « terroriste islamiste » est vite adoptée et relayée et des analystes de tous bords fusent dans les plateaux des médias pour débattre sur « l’islamisme ». Ce dernier concept qui était synonyme de l’islam avant les années 70 est aujourd’hui le fourre tout de tous les maux imaginables.

Les dix propositions du CCME

Les attentats perpétrés hier dans deux mosquées en Nouvelle Zélande, où un criminel a ôté la vie à 50 Musulmans, méritent notre réflexion à tous, Musulmans et non Musulmans, afin de comprendre les raisons réelles de cette haine.

Hier encore, le terrorisme aveuglé a frappé au cœur de plusieurs pays, exécuté par des individus qui affichent leur appartenance à l'Islam même si leurs victimes sont en majorité Musulmanes. Aujourd'hui le terrorisme frappe encore sous la bannière de la religion chrétienne, le terroriste expliquerait ses actes dans un argumentaire historique qui compte plus de 70 pages.


Quelles sont donc les raisons qui motivent cette odieuse instrumentalisation de la religion par des terroristes et des tueurs ? 

Rencontre avec l'ambassadrice de la Nouvelle Zélande

Le président de l’Union de Mosquée de France (UMF), Mohammed Moussaoui, le Grand Rabbin de France, Haïm Korsia, et le Recteur de la Grande Mosquée de Paris, Dalil Boubakeur, se sont rendus, ce vendredi 15 mars, à l’Ambassade de la Nouvelle Zélande pour exprimer au gouvernement et au peuple Néo-Zélandais leur douleur, leur tristesse, leur compassion et leur solidarité suite aux attentats terroristes qui ont frappé la nouvelle Zélande et qui ont visé sa communauté musulmane.

Son excellence L’ambassadrice, Madame Jane Coombs, très émue et bouleversée par cette douloureuse tragédie a tenu à rappeler que la nouvelle Zélande et les  Néo-Zélandais , meurtris par ces attentats terroristes, resteront unis face à la barbarie qui n’aurait jamais sa place en nouvelle Zélande, pays d’accueil où la diversité de ses croyances et de ses langues font son âme et son identité.

Communiqué de presse

L’Union des Mosquées de France est horrifiée par les carnages survenus en ce jour de prière dans deux mosquées de la Nouvelle Zélande faisant plus d’une cinquantaine de victimes et de nombreux blessés, dont une cinquantaine dans un état grave

L’Union des mosquées de France dénonce et condamne avec force cette violence lâche et barbare contre des musulmans en plein recueillement et prières.

Connaître La religion de l’Autre

Ce livre conçu par le projet Aladin, sous la supervision des co-présidents de son Haut comité Inter-religieux : Grand Rabbin René-Samuel Sirat, Cardinal André Vingt Trois, Docteur Ali Gomaa qui ont souligné dans leur déclaration commune qu’il fallait revenir à l’essentiel : 

« La religion juive, la religion chrétienne et la religion musulmane sont intimement liées dans leurs histoires et dans leurs contenus, et cependant ces liens sont eux-mêmes sujets à autant d’incompréhensions que de rapprochements.

l’antisémitisme

Selon un bilan du ministère de l’intérieur publié mardi dernier, les actes visant les juifs (insultes, menaces, dégradations de biens, agressions, homicides) ont augmenté de 74 % en 2018.

Je tiens à réaffirmer avec force que rien, absolument rien ne saurait justifier une telle situation. Les auteurs de ces actes abjects doivent être vigoureusement condamnées, dénoncées et combattus.

Fil de navigation