ramadanA l’occasion du début de mois de Ramadan 1440H-2019, correspondant au lundi 6 mai 2019, l’Union des Mosquées de France (UMF), présente ses meilleurs vœux aux musulmans de France et leur souhaite de vivre durant ce mois béni de grands moments de quiétude, de solidarité et de partage.

Le jeûne, pratique millénaire commune à de nombreuses traditions religieuses et philosophiques, doit offrir à tous, par l’expérience volontaire de la faim et de la soif, l’occasion de mesurer la souffrance et la détresse de ceux qui subissent au quotidien partout dans le monde les affres de la pauvreté et de la précarité.

Différentes dérogations sont inscrites dans le Saint Coran et la tradition prophétique. Elles concernent, notamment, le voyageur, les enfants, la personne âgée, le malade, la femme enceinte ou celle qui allaite.  Dans tous ces cas, les concernés doivent se conformer à l’avis de leur médecin.

L’Union des mosquées de France (UMF) appelle les musulmans de France à faire vivre l’esprit de ce mois de spiritualité, empli de solidarité et de générosité, en apportant leur soutien à toutes celles et ceux qui œuvrent contre la pauvreté dans le Monde.

Incendie à Notre DamL’Union des Mosquées de France (UMF) est profondément attristée par le terrible et violent incendie qui a ravagé la cathédrale Notre Dame de Paris ce lundi 15 avril 2019.

L’UMF appelle les musulmans de France à élever des prières afin que Notre Dame de Paris, haut lieu de spiritualité et grand symbole du patrimoine de notre pays, puisse être sauvée et protégée.

A l’approche du mois sacré de Ramadan, symbole de partage et de solidarité, l’UMF appelle les musulmans de France à profiter de ce mois béni afin d’apporter leur contribution à l’effort national pour la reconstruction et la restauration de Notre Dame de Paris.

L’UMF salue le courage des pompiers qui se sont vaillamment battus contre les flammes et souhaite un prompt rétablissement à ceux qui ont été blessés parmi eux.

logo umfL’Union des Mosquées de France exprime sa profonde désapprobation du communiqué du président du CFCM ciblant particulièrement le président de l’UMF et à travers lui toutes les composantes de l’Union des Mosquées de France.

Ce communiqué, non daté, dont nous avons pris connaissance le 8 avril 2019, reproche au président de l’UMF dans des termes scandaleux d’avoir critiqué une « réforme » contestée du CFCM.

logo umfL’Union des Mosquées de France (UMF) condamne fermement l’acte de profanation qui a visé la mosquée de Bergerac en cours de construction. Dans la nuit du dimanche 24 à lundi 25 mars , une tête de porc a été déposée devant la future porte de la mosquée et ses murs ont été maculés de sang.

Alors que les musulmans de Bergerac se trouvaient sous le choc de cette provocation méprisable, le président du dénommé « Collectif de défense des droits des riverains en Bergeraçois (CDDRB) », qui a initié une pétition et engagé une procédure en justice contre la construction de la mosquée, a tenu des propos scandaleux.

Fil de navigation